Partagez | 
 

 Nexus ♦ « Et tu luis toujours sur mon âme ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 139
MessageSujet: Nexus ♦ « Et tu luis toujours sur mon âme ... »   Ven 23 Jan - 20:24

IKAROS


≡ NEXUS PRIÀM TRAÏANÓS ≡
Le soleil est l'ombre des dieux ...

▲ ► ◄ ▼

Ω nom Traïanós, un patronyme définitivement grec depuis la nuit des temps. Ω prénoms Nexus. L'origine de ce prénom est inconnue mais sa signification, aussi loin que remonte le temps, veut dire " liens " dans le sens "connexion". Priàm, comme son grand-père paternel, grand-homme ayant lui-même hérité de ce prénom d'empereur ... Ω âge Vingt-trois rayons de soleil Ω date et lieu de naissance Il a vu le jour le 8 août 1991, au début d'une nuit d'été particulièrement étouffante de chaleur. C'est un natif de Argopolis et il y a passé toute sa jeune vie, sans jamais sortir des frontières du pays. Ω origines et nationalité Né en Grèce, il possède la nationalité grecque comme son père dont il a hérité du nom mais il tient de sa mère la nationalité française, ainsi qu'une parfaite maîtrise de cette langue difficile. Ω profession/occupation Joyeux bohème, artiste aux multiples talents, conteur d'histoire, sculpteur d'amour, poète sans muse et dessinateur de vent ... Ω statut civil Célibataire, il a le coeur et l'âme volages ... Ω niveau de vie €€€€ (aisé). Il vit encore sur le compte en banque de ses parents mais il vend parfois ses œuvres à des prix intéressants. Ω groupe Mémorables, Icare n'étant pas un Dieu mais une personnalité devenue un mythe, controversé qui plus est. Ω célébrité Harry Goodwins Ω prédéfini, scénario ou inventé ? Entièrement, totalement, irrémédiablement fictif et issu de mon imagination fertile Ω crédits  dendroaspys.tumblr (gif) et skeletal.tumblr (image).






ORGUEIL Ω A l'origine, Nexus était déjà quelqu'un de suffisant et de précieux, avec une tendance très forte à s'estimer meilleur que les autres. Mais depuis son imprégnation, ce trait de personnalité est devenu pré-dominant chez lui. Vantard, supérieur et hautain, il veut toujours ce qu'il y a de mieux, estimant d'ailleurs que ça lui est automatiquement dû.

AMBITION Ω On pourrait croire qu'avec sa personnalité d'artiste bohème, la compétition n'est pas son fort. Grave erreur. Comme Icare, qui voulait toujours plus, aller plus loin, aller plus haut, Nexus n'est jamais content de ses créations. Sous ses doigts, il recommence sans arrêt jusqu'à être à peu près satisfait du résultat. Ce perfectionnisme exacerbé est un peu contradictoire, étant donné son caractère orgueilleux et vaniteux.

CUIR Ω Sa peau, déjà bien habituée au soleil, est devenue insensible à la brûlure de ce dernier après l'imprégnation. Icare s'est brûlé les ailes mais la peau de Nexus ne craint plus les coups de soleil, les marques ou les maladies associées à l'astre diurne. Un avantage certain, dans un pays comme la Grèce ...

FRILOSITÉ Ω Ayant passé sa vie au grand jour dans sa Grèce natale, un tel trait de caractère n'est absolument pas surprenant. Mais c'est devenu catastrophique depuis son imprégnation, la moindre baisse de température est ressentie comme une offense, une menace. Il aime transpirer de chaud et ne supporte plus la moindre fraîcheur.

VAGUE A L'ÂME Ω Comme Icare, il se languis de chose qu'il n'a pas. Ce n'est pas de la jalousie, loin de là. Il se pense au dessus d'une telle bassesse mais il cherche sans arrêt quelque chose, sans savoir quoi. Il a cette impression étrange qu'il lui manque une partie de lui-même et ses œuvres en sont la quête la plus flagrante, avec ses aventures d'un soir qui le laisse sur sa faim.
C'est un oiseau de nuit, affamé des néons des boîtes de nuit et des lampadaires qui s'éteignent au petit matin ♣ Il peint, il dessine, il écrit et il sculpte avec un talent inné et inexplicable ♣ Il est rarement debout avant midi ♣ Il s'essaye très souvent à la photographie ♣ Il a des problèmes avec l'autorité paternelle ♣ C'est en revanche un fils à sa maman, un peu dépendant du haut de ses vingt-trois ans ♣ Il est absolument bisexuel, sans préférence particulière ♣ Il est fasciné par la vieillesse, les personnes âgées, l'approche de la mort, ça ressort dans beaucoup de ses oeuvres ♣ Trilingue, il parle le Grec, l'Anglais et le Français de manière parfaitement courante, soutenue même. ♣ Il lit énormément, dans ces trois langues mais surtout en Français, les poèmes de Baudelaire, de Verlaine et de Rimbaud. Il aime aussi beaucoup la littérature britannique, les classiques comme Wuthering Heights, The picture of Dorian Gray ou encore Hamlet ♣ Il est en possession d'un MASTER d'Arts Appliqués, obtenu très récemment avec les félicitations du jury ♣ Au grand désespoir de ses parents, il est profondément athée, tendance agnostique même. ♣ Elevé dans un milieu plutôt aisé, voire même très riche, il sait reconnaître le vrai luxe au milieu du vulgaire ♣ Il raffole des vins français, de la gastronomie française en générale, habitué par sa mère ♣ Il cuisine très bien ♣ C'est un amoureux des animaux et il possède deux chats, une femelle noire nommée Sif et un mâle roux tigré réagissant à l'appellation Thor ♣ Il est doté d'un caractère particulièrement explosif, lié à sa personnalité d'artiste. Susceptible, il se met très vite en colère et ça peut durer un certain temps mais une fois l'orage passé, le soleil revient, il n'est guère rancunier. Il est emporté et excentrique mais il sait toutefois se tenir en société ... Plus ou moins.
Au quotidien, il ne se rend pas compte qu'il est différent. L'imprégnation étant déjà terriblement proche de sa personnalité d'origine, les changements ont été beaucoup trop insidieux pour que quiconque puisse faire une réelle différence. Cependant, il lui arrive d'avoir des ... rêves, fragments de vision incomplets, dans lesquels il voit le soleil, la mer, un paysage étrangement scintillant. Toujours le même paysage mais sous différent angle. Vu de l'océan, vu du ciel, vu de la terre ... A son réveil, il a souvent la sensation d'être infiniment léger, comme s'il n'était plus dans son enveloppe corporelle. Comme ... s'il avait des ailes. Il se dit souvent que c'est parce qu'il a abusé la veille, entre l'alcool et le sexe, mais parfois, il se remet un peu en question. D'ailleurs, il boit tellement souvent qu'il lui est impossible de dissocier ses black-out imprégnés de ses pertes de conscience liées à la boisson. Il sent, intuitivement, qu'il y a des nuances mais il n'est pas capable de réellement s'arrêter sur le phénomène.

▲ ► ◄ ▼



SummertimeSadness, souvent raccourci en Gane, pseudo usuel sur la toile. Antique, on m'appelle aussi Doctor Who parfois. Je fais du RP depuis la nuit des temps et étant une grande fan de mythologie (toutes, avec une préférence pour le soleil ... Egypte, Grèce, Italie ...) je suis tombée sur le projet assez rapidement. J'ai suivi le mouvement et me voilà. Le forum est somptueux mais il a été ouvert EN RETARD DE TROIS MINUTES. Criminel ! Sinon, pour la petite Moïra ... Mais avec plaisir, le destin ne frappe jamais avant de se pointer, de toute façon !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 139
MessageSujet: Re: Nexus ♦ « Et tu luis toujours sur mon âme ... »   Ven 23 Jan - 20:24

≡ LET THE SUNSHINE IN ≡
le soleil de l'homme, c'est l'homme

▲ ► ◄ ▼



Alpha

Des étalages aux couleurs chatoyantes, disposés à l'ombre des bâtiments en terre de sienne et d'ocre, des odeurs de fruits mûrs et d'huile d'olive délicate s'entremêlaient avec les différentes langues des marchands. Des interjections en français auxquelles répondaient des rires français, avec quelques ordres grecs et des commentaires dans une langue sombre et hachée, gutturale ... Les étoffes précieuses ondulaient sous la brise aigue-marine, scintillantes comme un torrent d'eau sous le soleil, en gerbes de pourpre, d'émeraude et de bleu nuit intense, relevées de broderies et de reliefs aux mille et une nuances d'or. Plus loin, les voiles des petites embarcations de pêches, délicatement posées sur une eau presque translucide, claquaient doucement et ramenaient sur le marché des relents salés d'air marin.
Aujourd'hui, la place centrale d'Argopolis battait un rythme endiablé et régulier, pareil à celui d'un coeur humain. Les rues pulsaient jusqu'à son centre un fort afflux de badauds venus admirer ou acheter les chutes de couleurs ou simplement inspirer et capturer, un instant seulement, les parfums enchanteurs qui émanaient du marché.

Du haut de ses six ans, petit angelot blond à la peau déjà hâlée par le soleil de Grèce, Nexus vivait pleinement chaque détail de ce spectacle.
Il était cette figue mûre et juteuse qu'un marchand faisait goûter à une cliente, jusqu'à la pulpe des lèvres se fermant sur le fruit, l'émail des dents le perçant brusquement. Il était le vent aux cents odeurs emmêlées qui glissait entre les voiles des bateaux, le long des étoffes scintillantes, contre les peaux chaudes et qui portait les oiseaux oisifs du clocher de l'église au fil d'un étendoir à linge. Il était le rayon de soleil qui faisait briller la menue monnaie qu'un âme charitable laissait tomber dans le gobelet d'un mendiant reconnaissant, jusqu'au sourire de l'infortuné en guise de remerciement. Il était les toutes petites vagues azurées de cet océan prisonnier du port, qui secouaient les petits navires en rythme avec la brise venue du large. Il était la voix de sa mère le rappelant à l'ordre en français, le regard amusé de son père qui prenait sa main dans la sienne pour lui faire traverser une petite route.

Nexus était Argopolis.

Ω Ω Ω

bêta

Le crissement d'une mine sur la texture grainée d'un papier cartonné, doux bruissement dans la langueur du matin ensoleillé. Le tracé d'un corps étendu nu dans des draps immaculés, galbe d'une cuisse, contour de l'aine, détail d'une hanche esquissés avec assurance, le sourire déformé par l'arrondi d'une cigarette. Dans la chambre illuminée d'un jour éclatant, les veloutes de tabac s'entremêlaient avec les relents de sueur, d'alcool et de sexe, les joyeux vestiges d'une nuit de frivolités. Ici et là, traînaient des tâches de peinture, des tubes entamés, des pinceaux mal lavés, de l'argile séché et des outils de sculpture non rangés, un bordel d'artiste bohème et nonchalant. Des œuvres entassés dans un coin, toiles et dessins sans ordre et sans logique, statues à demi mythologiques, des fragments d'âme étalés dans leur nudité et dans le lit, l'homme bien vivant qui dormait du sommeil des justes. Il y avait aussi là un mur blanc débordant de photographies monochromes, tendues sur des fils de pêche professionnels, d'un bout à l'autre de la pièce, en travers, de haut en bas, de droite à gauche, en diagonale. Des livres, des tas de livres, des gros, des petits, des français, des anglais, des russes et des grecs, empilés un peu partout au milieu de la pièce, en montagnes irrégulières sur le parquet trop clair. Sur l'un de ces sommets de culture, un chat noir observait le croquis d'un air intéressé. Sur le rebord de la fenêtre, un autre félin roux semblait juger l'inconnu étalé dans les draps.  

Nexus dessinait les traits de son aventure d'un soir, oubliant même de faire tomber les cendres de sa clope. Il croquait comme il baisait, furieusement, passionnément, entièrement. Il y mettait son corps, son coeur, son âme et tout son être, s'oubliant dans les limbes du plaisir comme dans le charbon gris de son instrument. Il était le papier meurtri, le crayon étouffé et le geste assuré, précis, déterminé. Il était son oeuvre comme il était l'artiste, tout entier.

Nexus était l'Art.

Ω Ω Ω

gamma

Le ciel gémissait de douleur, il dégueulait des couleurs comme lorsque la pluie rencontrait le soleil. Nexus ne savait plus très bien si c'était un effet de son imagination trop alcoolisée ou si c'était réellement en train de se passer. Appuyé contre l'épaule d'un bel Apollon serviable, il contemplait l'irréel d'un oeil vitreux.

Jusqu'à ce que le noir engloutisse les dernières parcelles de sa lucidité.

Le soleil étincelait de mille feux, transformant l'océan en une unique plaque brillante et aveuglante. L'azur infini des cieux s'écorchait sur la cime abrupte des montagnes de la côte. Il planait, si haut, si loin, si fort. Il flottait dans le vide, suspendu dans les airs comme par magie. Léger, plus léger que le vent lui-même. En apesanteur. La blancheur argenté provoquée par les reflets de l'astre diurne lui brûlait les yeux mais il ne pouvait les fermer. Il sentait la chaleur émaner du soleil, les rayons toucher sa peau mais il n'avait pas mal. Il volait, simplement. Comme ces oiseaux qui se laissaient porter par la brise marine, passant du clocher de l'église aux fils des étendoirs.

Et puis la chute.

Nexus était devenu Icare, sans le savoir ...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 84
MessageSujet: Re: Nexus ♦ « Et tu luis toujours sur mon âme ... »   Ven 23 Jan - 22:30
Bienvenue ici et bonne chance pour ta fiche
Si tu as la moindre question, n'hésite pas.

_________________



When the ashes start to rise and the moon falls from the sky, and a thousand candles burn into the night. When the angels softly cry on the flames below the sky,Would a thousand souls still pray for you and I?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
♦ ♦ ♦ ♦
MessageSujet: Re: Nexus ♦ « Et tu luis toujours sur mon âme ... »   Sam 24 Jan - 9:53
J'approuve ton avatar.
Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 279
MessageSujet: Re: Nexus ♦ « Et tu luis toujours sur mon âme ... »   Dim 25 Jan - 2:18

≡ tu es validé(e) ≡
c'est maintenant que ça commence

▲ ► ◄ ▼

Bravo toi, tu as réussi à passer la redoutable épreuve de la fiche de présentation. Tu peux donc d'ores et déjà créer ta fiche de liens et aussi celle de tes sujets. Pour toutes tes autres demandes, c'est ici qu'il te faudra cliquer. Pour créer ton scénario tu peux cliquer ou encore regarder du côté de la recherche de liens. Sur ce, bonne aventure Mdmienne

Ω Ω Ω

J'approuve tout, l'avatar, l'histoire, ton écriture, l'impact d'Icare sur Nexus
J'aime beaucoup ton style, et j'ai hâte d'en voir plus.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musedismoi.forumactif.fr
Contenu sponsorisé

♦ ♦ ♦ ♦
MessageSujet: Re: Nexus ♦ « Et tu luis toujours sur mon âme ... »   
Revenir en haut Aller en bas
 

Nexus ♦ « Et tu luis toujours sur mon âme ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nexus ♦ « Et tu luis toujours sur mon âme ... »
» Luis Mariano - Mexico
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUSE DIS-MOI ::  :: ENTRE DANS LA LÉGENDE :: PRÊTS POUR LA BATAILLE-