Partagez | 
 

 Please, take my memories with you (PANTHEA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 146
MessageSujet: Please, take my memories with you (PANTHEA)   Dim 15 Fév - 17:50
please, take my memories with you × ft. PHANTEA & HAERESIS
L'hôtel miteux est silencieux, et, même en étant partiellement sourd d'une oreille, le garçon arrive à percevoir le bruit de sa respiration. Le garçon referme un à un, avec une lenteur extrême, les boutons de sa chemise à carreaux rouges et noirs sur les cicatrices de brûlures qui parcourent sa peau, sur sa hanche droite, son bras droit et son cou. Il a encore le souvenir des mains de la jeune femme sur sa peau, et surtout, il peut encore sentir sa peau à elle sous ses doigts. Mais même si il en frissonne, quelque chose le rend malade. Il sait pourtant ce qui se passe lorsqu'il la voit. Il sait ce qu'il lui demande de faire, alors il n'en a aucun souvenir, mais, il sait quand même ce qu'ils font alors que le temps passe. Là, encore, il s'en souvient, elle ne lui a pas encore effacé la mémoire. Il se doute que toutes les nuits passées avec elle doivent ressembler à celle dont il se souvient encore, là, maintenant. Il est tôt, à peine quatre heures du matin. Il ne tient plus, il doit lui demander de lui effacer de nouveau la mémoire. Comment elle fait ? Il n'en a aucune idée, il ne sait pas quelle sorte de magie elle utilise, encore moins si elle se contente de le droguer, on ne sait jamais, c'est la solution la plus plausible. Elle peut le droguer, il s'en fiche, il veut oublier. Parce qu'il ne peut pas mentir, il a apprécié cette nuit. Mais il ne devrait pas, il n'en a pas le droit. Tu as le droit d'aimer, de vivre. Il prend sa tête entre ses mains et murmure entre ses dents : « Tais-toi. » Pour une fois, il n'a pas envie d'entendre son frère dans sa tête. Cette voix qui semble le guider, le plus souvent, cette voix qu'il croit être celle de son frère défunt, mais il se trompe, seulement, personne ne le lui a dit. Personne ne peut le lui dire puisqu'il ne se confie pas. Cette fois, il pense que son frère se trompe, qu'il n'a pas le droit de toucher au bonheur, au plaisir d'être accompagné, d'aimer et être aimer. Quelqu'un qui a tué la personne la plus cher au monde pour lui ne devrait pas mériter de connaître de nouveau la joie. Voilà pourquoi il a besoin qu'elle lui efface la mémoire, il ne peut pas vivre avec ce qui s'est passé cette nuit, il se sent coupable de vivre encore de telles choses alors que son frère est mort.
Il se regarde dans le miroir, à peine s'est-il réveillé qu'il a fui s'enfermer dans la salle de bain, comme un lâche. Il passe une main dans ses cheveux, et son visage se durcit. Il prend une grande respiration, et expire profondément, avant de sortir de la salle de bain. Il avait espéré réveiller la jeune fille en étant sorti du lit, mais elle n'a pas bougé. Il ne sait pas si elle dort encore ou si elle fait semblant. Quelque chose le démange, il aurait envie de simplement s'allonger à côté d'elle et de passer sa main dans ses cheveux. Mais il serre les dents. « Réveille-toi. » Il se demande comment il agit à chaque fois, la façon dont il lui demande d'effacer sa mémoire. Le fait-il toujours de la même façon, de la façon dont il a prévu de le faire cette fois-ci, froidement et sans lui donner l'impression qu'elle a le choix. Ou parfois est-il plus doux, plus triste, ou lui fait-il pitié ? Il ramasse ses vêtements qui traînent sur le sol et les lui lance sur le lit. « On va aller effacer les mémoire du mec au guichet, et après, eh bien... Il lui faudra que tu effaces la mienne, ok ? » Il aimerait lui demander comment elle fait, il aimerait lui demander ce qu'elle compte faire de sa journée, avec qui elle traîne, ses amis. Mais il sait qu'il n'a pas le droit. Il n'a le droit en rien avec elle. Pourtant, il y a une chose sur laquelle il ne peut pas mentir, c'est sa beauté. Dès qu'elle croise son regard, il a l'impression qu'elle pourrait le briser. Heureusement, il se sait assez fort pour résister. Sauf au moment où il se laisse aller, qu'elle est dans ses bras, ce moment où il se dit 'peu importe, elle m'effacera la mémoire plus tard', et pendant ces moments là, il lui arrive de lui murmurer à l'oreille à quel point il la trouve belle. Il se rend compte qu'il est cruel envers elle, mais... Mais il souffre tellement qu'il n'arrive pas à penser autrement. Les secondes défilent et les images de la mort de son frère lui obscurcissent l'esprit, lui donnant de moins en moins la chance de réfléchir convenablement. Il a besoin qu'elle lui efface la mémoire avant qu'il ne fasse une crise de nerf. Il sait que c'est ce qui lui arrivera si elle attend trop longtemps. Il se fait pressant, à vrai dire, ne cessant de la scruter d'un air impatient.
 
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Fear is death
○ please don't let me down
 
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Please, take my memories with you (PANTHEA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Please, take my memories with you (PANTHEA)
» The Best Memories With Memories
» L'esprit du vieux manoir [ Pour l'équipe Caruso, Rivière et Memories.]
» Souviens-toi. People change, memories don't.
» Sean - please excuse the mess, the kids are making memories

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUSE DIS-MOI ::  :: quartier gállos :: rues et ruelles-