Partagez | 
 

 Amaël - Puis on s'excuse d'être malheureux puis d'être heureux puis de s'excuser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 50
MessageSujet: Amaël - Puis on s'excuse d'être malheureux puis d'être heureux puis de s'excuser   Ven 23 Jan - 21:07

Let it Go


≡ AMAËL DEKSOS ≡
Yesterday, all my troubles seemed so far away
Now it looks as though they're here to stay

▲ ► ◄ ▼

Ω nom Deksos. Il n’a pas vraiment une gueule de grec (ça existe d’ailleurs, ça ?), mais pourtant ses ancêtres habitaient à Athènes avant de se réfugier ici pour un peu de tranquillité. Ω prénoms Amaël. Ω âge 34 ans, bientôt 35 ans.  Ω date et lieu de naissance Né à Argopolis, un 21 février. Ω origines et nationalité Grec, éternellement grec. Ω profession/occupation Professeur et Chercheur en Art Antiques à l’université. Ω statut civil marié. Eléa est la femme de sa vie, s'il a connu deux ou trois autres filles avant elle, il n'a jamais été réellement amoureux. Lui qui n'a jamais voulu entendre parler des contes de fées, il espère bien que cette histoire durera, il en a la certitude. Et puis, il y a ce gosse qui l'obsède. Un regard, et puis il s'en détourne, mortifié. Ω niveau de vie €€€  Ω groupe vulnérables. Ω célébrité James McAvoy. Ω prédéfini, scénario ou inventé ? inventé Ω crédits  photoshoot McAvoy (image), gif de source inconnue


Il ne tient pas l’alcool, et pourtant s’évertue à boire quand ça ne va pas. Ω Son mental est plutôt instable, il se tient souvent sur un fil entre le bonheur et le néant, penchant parfois un peu trop du côté sombre. Agoraphobe et toujours effrayé d’être manipulé, jugé, détesté, de commettre une erreur qui pourrait conduire les autres à le trahir. Ω Depuis qu'il a eu accès à un ordinateur, il a toujours eu les doigts posés dessus au moins une heure par jour. Il s'y connait même très bien en informatique, discute souvent jeux-vidéos avec ses élèves (il dépense souvent sans compter pour acheter des consoles). C'est sans doute pour compenser son enfance où tout ça n'existait pas. Ω Dans tout ce qui est créatif, Amaël est plutôt bon. Il se laisse vite emporter dans un monde où personne, pas même Eléa, n'a accès. D'ailleurs, il écrit beaucoup, des multitudes d'histoires qu'il cache dans un tiroir. Ω Quand il dort seul, il a peur du noir. C'est un peu con, mais il dort avec les volets ouverts les trois-quart de l'année. Ω Dès qu'il pleut, il faut qu'il aille sous la pluie, c'est vital. Il y passerait des heures, prêt à tomber malade simplement pour apprécier l'eau sur son visage. Ω Il adore les animaux. Dès qu'Eléa s'absente, il file chez son père pour s'occuper de la petite basse-cour, ou simplement passer des heures à dessiner dans le pré, avec les deux gros bergers-allemands à ses côtés.



▲ ► ◄ ▼



Votre admin incapable de démarrer avec un seul compte.  What a Face (c'est xara Arrow )





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 50
MessageSujet: Re: Amaël - Puis on s'excuse d'être malheureux puis d'être heureux puis de s'excuser   Ven 23 Jan - 21:07

≡ a daydream away ≡
I wouldn't know what to say if I had you

▲ ► ◄ ▼

 

Arrête de chialer. T'es un sale gosse. Un inutile.


« Je ne retournerais pas à l’école ! »
Un petit garçon, à peine plus haut que la chaise à laquelle il se tient, hurle en se tenant bien sur ses talons pendant qu’un père abasourdi essaye de le tirer par le bras. Les joues du môme sont couvertes de larmes, quel sensible putain. C’est pas de sa faute à Amaël aussi, il n’aime pas l’école. Les autres sont méchants parce qu’il a le malheur d’avoir des bonnes notes et d’être un peu bizarre.

Juste un peu bizarre.

Il n’aime pas le foot, il n’aime pas sourire aux filles pour avoir des baisers d’enfants, non lui il aime les livres, les peintures, les films, il aime bien passer son temps collé sur des livres entièrement couverts d'images, quand la récréation se fait à l’extérieur il préfère se poser contre un arbre avec un ouvrage sur les genoux, le nez plongé dedans si près qu’il touche presque les pages. Enfin ça, c’est parce qu’il a des problèmes de vue, mais il n’a pas osé en parler à ses parents de peur de les embêter. Ah ça non, il aime pas embêter ses parents Amaël, il préfère ne rien dire. Même si sa tête lance un peu, parfois, surtout en fin de journée ou quand il doit plisser les yeux pour le tableau. Ça le fatigue, alors il ne le fait plus, il laisse tomber et il cache des papiers dans ses livres pour écrire des histoires pendant que le maître débite ses cours. Ça ne l'intéresse pas, en plus, il préfère rêver de dragons ou de sorts, pas de princesse à sauver, c'est nul d'être un chevalier. Il veut être un druide qui parcourt le monde pour trouver de nouvelles plantes, le barde qui raconte les histoires des autres, l'ermite qui s'enferme dans une montagne pour ne plus jamais voir personne. Il veut vivre à côté des autres, sans jamais se mêler à eux, c'est ce qu'il là, un peu, il se tient loin, mais les méchants sont toujours là pour le rappeler à l'ordre. Mais il ne dit jamais rien. Chut, c'est sa promesse, il protège un peu son papa, après tout c'est un grand garçon, il peut gérer hein ?

Sauf aujourd’hui, parce qu’un des caïd de l’école lui a promis de lui casser la gueule. Et qu’à vrai dire, ça ne le tente pas plus que ça. Alors il arque le dos en hurlant pour que ses parents lui fichent la paix. Enfin son papa, sa mère n’est plus là depuis longtemps maintenant, mais enfin bon il fait comme si. C’est mieux les « si ». Si maman n’était pas morte, si maman était là, elle le prendrait contre lui et il profiterait de sa chaleur, elle le rassurerait, si maman était là. Mais il n’y a que papa, il est perdu papa, il ne sait pas faire avec ce gamin qui pleure, et puis lui aussi il pleure souvent, parce qu’il est perdu sans maman aussi. Pourtant ce jour-là, il s’agenouille devant son fils et lui tend les bras. Sans cri, sans rien, il les ouvre juste pour dire « je suis là, ne t’en fais pas », il ne demande rien et Amaël se blottit dedans, les larmes continuent de couler et il arrive à expliquer ce qui se passe. Pour la première fois il craque, il ouvre les vannes et son père devient furieux. Il lui promet un monde meilleur. Il lui promet qu’il sera là, tout le temps, il lui promet que si maman était là, elle dirait pareil. Son père il pousse des montagnes pour lui trouver une autre école, et ça marche. Cet endroit, c’est une école un peu bizarre. Bizarre comme Amaël. Une autre façon d’enseigner, il n’y a pas de notes, pas de contrôle, les enfants grandissent ensemble et en communauté, sans personne laissé derrière. Le petit garçon s’y plaît très vite. Il apprend plus là-bas, ils apprennent les noms des plantes et des animaux, à cuisiner, ils apprennent à voir les films et les peintures d’une autre façon. Ils apprennent à vivre.

Ω Ω Ω

 
T'as pas d'avenir. Tu ne sers à rien. T'es vraiment trop bizarre.



Papa, il travaille beaucoup pour pouvoir payer l’école. Alors il est pas souvent là.

Mais Amaël ne lui en veut pas, parce que c’est pour son bonheur, et pour qu’il survive. Il serait peut-être mort dans l’ancienne école, hein, on sait jamais, un mauvais coup et le voilà six-pieds sous terre dans une caisse en bois. Maintenant, il sourit le matin. Il n'a plus peur, les autres enfants sont un peu comme lui, pas adaptés au système scolaire habituel.  Bien sûr, certains restent du même acabit que les autres idiots. Mais c'est un peu mieux. Beaucoup mieux. Au second cycle, il parvient à trouver une école semblable, qui appuient beaucoup sur l’instruction des arts, que ce soit littéraires, matériels, culinaires, ils ne font pas de différences entre tout ça. Il n’a pas le niveau des autres élèves « normaux », mais c’est pas grave, il s’amuse bien. Mais il arrive le lycée et cette fois Amaël n'a plus le choix. C'est difficile la première année, se remettre à la vie classique des gens normaux, il n'aime pas ça du tout. D'ailleurs c'est un désastre, et il redouble la première année à cause de ses résultats misérables. Les suivantes ne sont pas bien meilleures, les résultats sont très moyens et à la sortie du lycée les écoles d'art lui ferment les portes. Il se rabat sur l'université, avec dépit.

Ω Ω Ω

Les premières années sont rapides, puis il retrouve la douce Eléa sur les bancs de l'école. Ils ne sont ni dans la même classe, ni même dans la même filière, mais ils se retrouvent ensemble le midi pour déjeuner, Amaël la raccompagne le soir après les cours. Tout va très vite pour eux deux, au bout de quelques semaines ils établissent leur relation face à tous, et ils se marient au bout d'un an. Des rumeurs courent et les deux amoureux démentent à chaque fois. Non Eléa n'est pas enceinte, non il ne s'agit pas non plus d'un mariage arrangé. Amaël est tout simplement tombé fou amoureux de sa douceur, de sa tendresse, de sa capacité à s'émerveiller du monde et de lui, un peu. Eléa c'est sa magie, son âme-sœur, il rejetterait tout le monde pour elle. Après son premier diplôme, il doit s'envoler pour étudier quelques mois en Italie puis à Athènes, et ils ne se voient que quelques semaines par an. Ce n'est pas grave, l'amour ne s'éteint pas, il ne s'éteindra jamais. Quand c'est Amaël qui revient, c'est Eléa qui doit partir, plus longtemps cette fois. Géologue, elle travaille sur le terrain, et ce n'est jamais en Grèce. Amaël fini par obtenir un poste longue durée à l'université d'Argopolis, et ils continuent d'organiser leurs vies ainsi, autour des départs habituels de sa femme. Ils parlent de bébé, un peu. Ça ne marche jamais, peut-être qu'Amaël est stérile, on ne sait pas.

Ω Ω Ω

Mais tout commence à flancher quand ce garçon rentre dans sa classe. Amaël est un bon professeur, il prend le temps d'expliquer, il donne ni trop, ni trop peu de devoirs, et il connaît les limites de ses élèves. A l'écoute, et il n'hésite pas à faire des heures supplémentaires pour aider, il adore son métier même s'il ne s'était jamais vu en professeur. Mais sa vie parfaite s'effrite doucement avec son arrivée en première année. Puis toutes les suivantes. Tout d'abord, ce ne sont que des regards qu'il lui jette, sans vraiment y penser, mais peu à peu le garçon l'obsède et ça le détruit.

Puis il y a l'aurore boréale, et tout s'enchaîne. Elias se fait plus direct, il n'hésite plus, et Amaël commence à dépérir. Il n'aime plus son métier. Mais si seulement le quitter arrangeait tout, ce n'est malheureusement pas le cas. Le père de son obsession n'est autre que son ancien professeur et à présent meilleur ami. C'est beau la vie, hein ? Ça s'amuse à se pourrir simplement pour la joie de voir les âmes tourmentées.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
♦ ♦ ♦ ♦
MessageSujet: Re: Amaël - Puis on s'excuse d'être malheureux puis d'être heureux puis de s'excuser   Sam 24 Jan - 9:58
J'adore le prénom. et déjà un dc ?!
Re-bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 19
MessageSujet: Re: Amaël - Puis on s'excuse d'être malheureux puis d'être heureux puis de s'excuser   Mar 27 Jan - 2:36
Mon homme qui est une femmelette.
Mon homme que j'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 50
MessageSujet: Re: Amaël - Puis on s'excuse d'être malheureux puis d'être heureux puis de s'excuser   Mar 27 Jan - 15:57
Oui, déjà un dc Arrow
Elias, je t'embête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

♦ ♦ ♦ ♦
MessageSujet: Re: Amaël - Puis on s'excuse d'être malheureux puis d'être heureux puis de s'excuser   
Revenir en haut Aller en bas
 

Amaël - Puis on s'excuse d'être malheureux puis d'être heureux puis de s'excuser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Amaël - Puis on s'excuse d'être malheureux puis d'être heureux puis de s'excuser
» Qui s'explique, s'excuse, et qui s'excuse s'accuse. | Élodie de Froulay
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» BLÂME SÉVÈRE ET DEMANDE D'EXCUSE AU PRÉSIDENT MARTELLY PAR LE SÉNAT
» Un p'tit tour et puis s'en vont !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUSE DIS-MOI ::  :: ENTRE DANS LA LÉGENDE :: PRÊTS POUR LA BATAILLE-