Partagez | 
 

 Heartbeat (ANGEL)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 146
MessageSujet: Heartbeat (ANGEL)   Jeu 12 Fév - 15:56
don't believe me just watch× ft. ANGEL & HAERESIS
Voilà un lieu où le garçon ne sait littéralement plus où se mettre. Il a eu beau chercher dans son placard miteux les fringues les plus classes qu'il ait pu trouver, lorsqu'il passe la porte de l'hôtel Hestia, il a l'impression que tous les regards se tournent vers lui et lui jettent la pierre. Parce que oui, le garçon est loin de crouler sous l'or, et encore moins, d'ordinaire, de prêter une quelconque attention à son image. Relève-toi. Encore cette voix. Celle qui lui dit constamment de se relever, comme si il se devait d'être tiré vers le haut, comme si c'était là qu'était naturellement sa place. Cette voix dont le garçon croit que c'est celle de son frère, alors qu'il n'en est pas du tout ainsi. Mais cette voix le maintient debout, c'est elle qui le force à se lever le matin, à bouger de chez lui. Si il est ici aujourd'hui c'est aussi grâce à cette voix, et c'est pour cette raison qu'il se redresse immédiatement. Il reprend le comportement de son enfance, lorsque tous les visages se tournaient réellement vers lui, qu'ils parlaient sur son dos, qu'ils l'injuriaient et le maudissaient, seulement parce qu'il portait le nom des Saülh.
Rien dans cet endroit ne lui correspond, pas même la personne qu'il va voir. Elle est son opposée. Mais il a quand même envie de la voir, plus que n'importe qui ces temps-ci. Le garçon ferme les boutons de sa chemise blanche jusqu'au cou, de cette façon, il a l'impression de se donner plus contenance. Et de passer un plus inaperçu parmi tous ces riches. Il garde la tête haute jusqu'à l'ascenseur, passant devant la réception, l'hôtesse d’accueil le dévisage avec un étrange sourire, et le garçon se demande pourquoi elle a cet air sur son visage, il détourne alors le regard en se mordant la lèvre inférieure. Il a plus l'habitude que les gens le fixent de façon haineuse, et non pas avec cette étrange impression d'attraction, comme si ils voyaient autre chose que le paria qu'il n'est à la base. Cela fait pourtant peu de temps que les gens le regardent de cette façon, comme si, du jour au lendemain, quelque chose avait changé chez lui. Ce type de regards était arrivé en même temps que cette étrange obsession pour les chevaux.
Une fois dans l'ascenseur, le garçon ne peut s'empêcher de se regarder dans le miroir, il se recoiffe rapidement. Ou plutôt il donne l'impression d'un coiffé/décoiffé à ses cheveux en ébouriffant la mèche qui lui tombe devant lui. Il tient dans ses mains une bouteille de champagne qu'il a mis plusieurs heures à choisir, tiraillé entre ce qu'il restait sur son compte en banque pour lui permettre d'acheter la bouteille, et réussir à en choisir une de qualité malgré tout. Après tout, il n'aimait pas particulièrement étaler sa pauvreté devant son ami. Lorsque les portes s'ouvrent sur le dernier étage, le garçon sursaute. Il a complètement oublié de se faire annoncer, tellement l'habitude de grimper au dernier étage de cet hôtel de luxe est encrée en lui. Et si il arrivait au mauvais moment ? Et si ses parents étaient là ? Et si... Tu te poses trop de questions, avance. La voix avait particulièrement raison, depuis la mort de son frère, le garçon ne cessait d'être tiraillé dans les actions qu'il faisait. Comme si chaque fois qu'il faisait un mouvement, cela pouvait tuer quelqu'un. A cette pensée, le garçon sourit. « Y'a quelqu'un ? » Il fait un pas dans l'appartement et s'arrête, comme à chaque fois, il est subjugué par ce qui se dégage d'un tel endroit, qui n'a rien à voir avec la ferme en décomposition qu'il habite. Et dire qu'Angel n'est quasiment au courant de rien en ce qui concerne sa propre vie. Le garçon se met à entendre un bourdonnement de son oreille droite, il a envie de plaquer sa main contre celle-ci, comme à chaque fois que cela lui arrive. Il ne pensait pas au début qu'être sourd d'une oreille pourrait être aussi déconcentrant, comme à la base il n'est censé ne rien entendre du tout. Mais il se retient, un autre de ses petits secrets, il ne voudrait pas que quelqu'un le trouve avec une main plaquée contre son oreille, comme un enfant chassant ses cauchemars. « Angel ? »
   
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Fear is death
○ please don't let me down
 
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 390
MessageSujet: Re: Heartbeat (ANGEL)   Mar 24 Fév - 20:42


HEARTBEAT

Qu'est-ce que l'amitié ? Un simple lien unissant deux ou plusieurs personnes ? La réponse à cette question peut vraisemblablement varier d'une personne à l'autre. Certains dirons que l'amitié est une sorte de cadeau, quelque chose qu'on offre sans rien demander en retour, à part peut-être une certaine réciprocité. D'autres diront que l'amitié, c'est comme l'amour, nécessaire, vital, cause de chagrin aussi. Toi, t'es plutôt de ceux qui considères leurs amis comme des membres à part entière de leur famille, de leur vie. On ne choisit définitivement pas sa famille, tu le sais mieux que quiconque, sinon tu te coltinerais pas un mafieux de père et une alcoolique de mère, non. Mais t'as au moins eu la chance de pouvoir choisir tes amis et le moins que l'on puisse dire c'est que tu fais pas le choses à moitié. T'es exigeant, tu supporterais pas d'être associé à une personne que tu méprises ou qui te semble détestable, mais heureusement t'as ce « truc ». Ce truc spécial, cette capacité de discernement qui te permet de voir au travers des gens - ou du moins tu le penses – parce que t'es du genre à agir avec le cœur, ton instinct est sans égal, tu ne t’entoures que du meilleur parce qu'il n'y a qu'au meilleur que tu aspires. D'ailleurs, ton meilleur ami est sur le point de faire son arrivée.

Toi et Hæ ça ne date pas d'hier, les circonstances de votre rencontre furent pour le moins... particulières, mais « particulier » semble être un adjectif de circonstance pour qualifier la relation que vous partagez. Il fait désormais partie de vie, de tes repères dans ce monde de fou et tu serais aujourd'hui carrément incapable d'imaginer ta vie sans lui, sans ses marques d'affection et ses gestes tendres. L’ambiguïté reste une part importante de votre relation, n'importe qui voyant votre manière de vous comporter que ce soit en public ou en privé viendrait à la conclusion que vous formez le plus adorable des couples, mais ce n'est pas le cas. Ton esprit te crie pourtant d'arracher ton cœur des griffes de Samaël pour le confier en toute sérénité au garde forestier, mais tu te doutes bien que ton cœur pourtant indomptable a déjà reconnu son maître et il porte le nom diable, Samaël.

C'est le tintement distinctif de l’ascenseur arrivant à ton étage qui te sort de ton étrange réflexion. Ton ami est là et ce simple fait suffit à te faire retrouver cette bonne humeur qui te caractérise aux yeux de beaucoup, tu t'empresses donc de rejoindre l'entrée où il ne peut que se trouver et tu apparais dans son champ de vision alors même qu'il appelle ton nom. Un rire t'échappe au constat de l'accoutrement se voulant soigné du jeune homme « Sérieusement Hæ ? »  Tu roules des yeux, le sourire toujours accroché aux lèvres et le débarrasse rapidement de sa veste avant de prendre la bouteille de champagne d'une main puis d'attraper sa propre main de l'autre pour le tirer avec empressement vers ta chambre « Je crois qu'effectivement t'auras besoin d'un peu d'alcool dans le sang pour accepter de faire ce que j'ai en tête. »

Une fois arrivés tu poses la bouteille sur ton large bureau avant de refaire face à ton ami, tu feins une légère grimace avant de lui défaire les premiers boutons de sa chemise, sortir cette même chemise de son pantalon et lui ébouriffer un peu les cheveux d'un air moqueur. Tu soupires de contentement et attrapes son visage entre tes deux mains « Ici t'es chez toi Hæ, tu vas accepter ça un jour ? » Tu poses cette question d'une petite voix, te mordant la lèvre inférieure, inquiet que votre différence de statut financier puisse le mettre mal à l'aise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 146
MessageSujet: Re: Heartbeat (ANGEL)   Mar 24 Fév - 23:40
don't believe me just watch× ft. ANGEL & HAERESIS
Parfois, il se demande ce qu'il a fait pour en arriver là, dans cet appartement. Le garçon se connaît, il sait, il se répète à lui-même, qu'il y a des choses qu'il ne mérite plus dans ce monde. Il est capable, dans ses moments les plus sombres, de se persuader qu'il ne veut aucune amitié, aucune relation d'aucune sorte avec personne. Il est capable de se maudire, il se dit qu'il profite de la situation. Il profite de la gentillesse d'Angel, de sa confiance. Si le jeune homme savait ce qu'il avait fait, il ne le traiterait pas comme il le fait actuellement. Oui, il profite et il le sait. Et pourtant, tout le repousse vers lui. La voix dans sa tête, une force invisible et ce ressenti étrange à chaque fois qu'il l'a devant lui, comme si il était tout bonnement hypnotisé par le jeune homme. Il rumine sans cesse lorsqu'il n'est pas à ses côtés, et dès qu'il le voit, il oublie tout. Le moment où il se réveille, les peu de fois où il arrive à dormir et qu'il ne se contente pas de micro-siestes qui ne laissent pas à la place aux rêves, mais heureusement aussi aux cauchemars, ce moment, juste après qu'il ouvre les yeux, c'est le pire. C'est le moment où il se sent le plus mal, le plus seul, le plus abattu. Toutes ses mauvaises pensées, ses peines, ses souffrances, ses regrets, tout lui revient en pleine figure. Et souvent, à ce moment là, il imagine la réaction d'Angel si il lui parlait de lui, de la mort de son frère, du fait que sa famille est détestée. Mais il n'arrive jamais à savoir la réaction du garçon, même si le résultat est le même. La solitude.
Bien que l'endroit soit magnifique, il ne lui ai toujours pas familier. Sa solitude et son renfermement le poursuivent si loin que même ici, il ressent sa propre noirceur. Il a juste l'impression de faire tâche peu importe où il va. Au moment même où il prononce le prénom du garçon, ce dernier sort de nul part. Et à peine son regard croise le sien, un léger sourire étire les lèvres du garçon. C'est un sourire sincère, et c'est rare pour Hæresis. Pourtant il ne peut pas s'en empêcher. « Sérieusement Hæ' ? » Le garçon se contente de hocher la tête, légèrement mal à l'aise. Il le regarde rouler des yeux avec un petit air amusé. Lui qui est souvent si froid et imperceptible, se retrouver face à un garçon aussi naturel et dont la palette d'expression paraît sans fin, cela l'impressionne mais le détend en même temps. Angel le débarrasse de sa veste, et même de la bouteille de champagne, et le garçon reste un moment les bras dans le vide, peu habitué de ce genre de comportement. Il décide de fourrer les mains dans ses poches pour ne pas avoir l'air trop idiot. Mais Angel lui attrape une de ses mains, tout en le tirant vers lui. Pendant un moment, Hæresis a l'impression d'être un jouet, mais ça ne le dérange pas, au contraire, il se sent soutenu, de cette façon, il a quelqu'un, en chair et en os devant lui, qui le guide sans se poser de question ou s'arrêter au fait qu'il puisse être froid. « Je crois effectivement t'auras besoin d'un peu d'alcool dans le sang pour accepter de faire ce que j'ai en tête. » Hæresis ne peut s'empêcher de hausser un sourcil interrogateur. « Comment ça ? » Il n'est pas méfiant, seulement curieux. Ce n'est pas quelqu'un qui aime particulièrement être pris par surprise, même si cela lui arrive d'être impulsif, c'est seulement quand c'est lui qui a les cartes en jeu. Le garçon jette un coup d’œil derrière lui avant d'entrer dans la chambre du garçon, en se demandant si ses parents sont ici ou non. Mais comme il n'aime pas se montrer trop indiscret, il ne posera pas la question.
Il le regarde poser la bouteille de champagne sur cet immense bureau, et il passe un regard circulaire dans la pièce, même si il la connaît déjà par cœur et qu'il pourrait dire l'emplacement exact du mobilier seulement de tête. La grimace qui passe sur le visage d'Angel fait sourire une nouvelle fois Hæresis, qui penche légèrement la tête sur le côté, se doutant que cela ne présage rien de bon. Et le voilà qui déboutonne les boutons de sa chemise et qui lui ébouriffe les cheveux. « Tu sais le temps que ça m'a prit de me faire tout beau comme ça ? » lui dit-il d'un air mesquin, les yeux légèrement plissés et le regard plongé dans le sien. Lorsque le jeune homme attrape son visage entre ses mains, le garçon retient un mouvement de recul et rougit légèrement. Il n'est pas habitué à ce que quelqu'un le touche de son plein grès de cette façon, et ça l'intimide. « Ici t'es chez toi, Hæ', tu vas accepter ça un jour ? » Les paroles d'Angel l'inquiètent, et son visage se ferme pendant une fraction de seconde. Il se demande si il lui fait de la peine, d'une quelconque façon. C'est tellement difficile de recommencer à s'ouvrir à quelqu'un, d’interagir avec lui. Le garçon sort une main de ses poches et la passe doucement dans les cheveux d'Angel, la plaçant ensuite dans sa nuque. « Je ne pense pas. » Sa voix se fait aussi basse que celle d'Angel lorsqu'il lui avait parlé. Hæresis n'est pas connu pour ses mensonges, il fait toujours en sorte d'être franc peu importe la situation, et il ne voit pas en quoi mentir pour faire plaisir a quelque chose de bon. Alors il veut dire les choses telles qu'elles sont. Cependant, sa voix et son visage traduisent d'une tendresse dont il ne ferait preuve avec personne d'autre. « C'est toi mon chez moi, ok ? Pas ta maison, ou ton appart, ou ton hôtel, peu importe ce que c'est que cet endroit. » Il penche de nouveau la tête sur le côté en faisant une petite moue. Mais il se sent rougir de nouveau, alors il attire la tête du garçon contre lui pour cacher sa gêne. Il sait que ses paroles peuvent être très fortes, peut-être même trop pour Angel, mais si il le dit, c'est la vérité. Le cœur d'Angel appartient à un autre, et celui de Hæresis n'est pas prêt pour aimer de cette façon, mais à cet instant, Angel est la personne à qui il tient le plus, de sa propre façon. Quelque seconde plus tard, il se retourne en tapant des mains, comme impatient. « Ok, on se soûle avec ce champagne qui coûte la peau des fesses ? J'espère qu'il fait de l'effet ! » Hæresis passe sa langue sur sa lèvre supérieure d'un air satisfait et fixe Angel avec un air de défis. Hæresis espère réellement que le champagne fasse réellement de l'effet, parce que malheureusement, à force d'écouler les bars en quête d'une rédemption qu'il ne trouvera sûrement pas dans ce genre d'endroit, il en est fini par devenir un assez bon buveur qui tient assez bien l'alcool. Il se dirige vers la bouteille et entreprend de la déboucher. Il n'y a pas de verres en vu, et bien que ça ne le dérangerait pas de partager la bouteille au goulot avec Angel, il ne voudrait pas la gâcher, et la déguster. « Où sont tes verres, j'vais aller en chercher. » Il a toujours la bouteille dans les mains et se trouve au pas de la porte, attendant les directives de son ami.
   
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Fear is death
○ please don't let me down
 
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 390
MessageSujet: Re: Heartbeat (ANGEL)   Lun 2 Mar - 21:12


HEARTBEAT

« Je ne pense pas. » Tes sourcils se froncent, sa franchise est admirable, mais le voile sombre dans son regard t'indique que beaucoup plus se cache derrière ce simple aveu et il poursuit « C'est toi mon chez moi, ok ? Pas ta maison, ou ton appart, ou ton hôtel, peu importe ce que c'est que cet endroit. » C'est fou ce que t'as envie de l'embrasser quand il te sort des trucs pareils, ça te fait même retrouver le sourire, gêné cependant et l'accolade que le garde forestier amorce arrive pile au bon moment pour dissimuler celle-ci. Tu te laisses aller quelques secondes dans ses bras en te promettant deux choses, la première étant de lui trouver quelqu'un qui le mérite vraiment et la seconde étant d'arriver à avoir Samaël dans tes bras de la même manière.

Vous vous séparez bien vite, trop vite à ton goût, il faut dire que ce genre de marque d'affection te manque, tu ne vois pas Haeresis aussi souvent que tu le voudrais et ce n'est certainement pas sur Samaël que tu peux compter pour avoir des câlins. Il tape des mains, te sortant ainsi brutalement de tes pensées, le sourire aux lèvres néanmoins comme à ton habitude. Hae propose de boire un peu du champagne qu'il a apporté, pas vraiment ton genre de boire de l'alcool en règle générale, t'en as même jamais eu besoin pour profiter d'une quelconque fête ou soirée, mais tu vas au moins faire une exception pour ton ami, surtout qu'il a dû sacrément mettre la main au portefeuille pour acheter du champagne de cette marque. Bah le voilà d'ailleurs qui te demande où sont les verres, tu lâches un petit rire « C'est bon on peut boire à la bouteille, pour qui tu me prends sérieux ? » Tu lui arraches d'ailleurs la bouteille des mains pour l'ouvrir avant de boire une première et grosse gorgée. Faut dire que toi aussi t'en auras besoin de cette bouteille : tes parents, Sam, toutes ces histoires ont tendance à te peser en ce moment. Tu redonnes la bouteille à ton invité avant de taper des mains toi aussi, sourire espiègle, tu imites la manière qu'il avait de passer sa langue sur sa lèvre il y a quelques minutes, le même regard empli de défi « Je pense qu'il est temps de te révéler ce que j'avais en tête... Mais avant, assieds-toi sur mon lit. » Tu le laisses languir un peu, tu fouilles les tiroirs de ton bureau pour en ressortir une petite caméra que tu allumes « On ne va pas tourner une sextape, rassures-toi. » Lui lances-tu avant te t'approcher un peu plus de lui, debout à quelques centimètres de ses genoux pour bien pouvoir filmer son visage « Je vais juste te demander de te présenter rapidement et la petite vidéo servira à... et bien, ton inscription sur un nouveau site de rencontre que j'ai trouvé. » Tu dissimules ton air hilare derrière ta caméra, espérant tout de même qu'il acceptera au moins de jouer le jeu, pour son bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 146
MessageSujet: Re: Heartbeat (ANGEL)   Jeu 5 Mar - 16:17
don't believe me just watch× ft. ANGEL & HAERESIS
Le garçon donne et reçoit quand même de l'affection, en ce moment, mais jamais de la même manière. Et celle la plus agréable, celle dont il n'a pas honte, c'est bien avec Angel. Il est bien la seule personne avec laquelle il ne regrette pas ses gestes d'affection. De plus, à aucun moment il ne prend Angel pour son petit frère de substitution, comme il pourrait le faire avec d'autres. Il ne sait plus trop réagir lorsque parfois il se sent seul et en manque d'affection, il se sent tellement mal, il sait qu'il ne mérite pas cette affection après ce qui s'est passé avec son frère. Il craque le plus souvent lorsqu'il a bu, et rarement, dans ces moments-là, il ne va voir Angel. Parce que ce sont les moments où il se sent misérable, et il n'a pas envie que son ami le voit comme ça.
Au petit rire d'Angel, le garçon s'arrête devant la porte alors qu'il était prêt à sortir de la chambre en quête de verres. « C'est bon, on peut boire à la bouteille, pour qui tu me prends, sérieux ? » Le garçon hausse un sourcil, comme si il prenait le temps de réfléchir, et il s'apprête à sortir une petite blague, mais Angel lui arrache la bouteille des mains avant qu'il ne puisse la sortir. Au final, Angel la lui redonne et Haeresis lève les yeux au ciel. « Je pense qu'il est temps de te révéler ce que j'avais en tête... Mais avant, assieds-toi sur mon lit. » Le garçon se dirige sans un mot vers le lit, il s’assoit sur le bord, et entreprend de déboucher la bouteille. Et au moment-même où il se retrouve avec le bouchon dans une main, et la bouteille dans l'autre, voilà que Angel sort une caméra. Immédiatement, le garçon ouvre quand les yeux en s'arrêtant net dans son geste et se visage se fige. « On ne va pas tourner une sextape, rassures-toi. » Il fait tourner le bouchon entre ses mains et dit avec un rire crispé « C'est ce qui me fait peur... » Le garçon ne peut pas regarder la caméra en face. Qui l'aurait cru, mais il n'est pas à l'aise avec tout ce qui est photo. Et puis faut pas croire, mais il lui arrive aussi d'être timide. Et puis, il n'arrive pas vraiment à savoir ce que le jeune homme compte faire avec ce type d'objet. La combinaison  Haeresis + caméra ne risque pas de donner de très bons résultats. « Je vais juste te demander de te présenter rapidement et la petite vidéo servira à... et bien, ton inscription sur un nouveau site de rencontre que j'ai trouvé. »  Haeresis plisse les yeux, et se lève. Comme il le pensait, le jeune homme paraît un peu trop enthousiaste derrière la caméra. « Répète-moi ça si tu l'oses. » Son ton est froid, cependant, le sourire qu'il arbore sur son visage laisse clairement voir qu'il plaisante. Enfin, rien qu'un peu. Peut-être est-ce qu'il espère gagner du temps ? Après tout, tout le monde sait que le garçon ne peut rien refuser à Angel. Haeresis n'a pas vraiment d'opinion sur les sites de rencontre, tout simplement parce qu'il s'est toujours dit que cela ne le concernerait pas, et qu'il est loin de rechercher l'amour en ce moment. D'un geste expert, le garçon prend la caméra des mains d'Angel et lui place la bouteille à la place. « Et qu'est-ce qui te dis que j'ai envie de me caser ? » dit-il avec un petit sourire malin. Il place à son tour la caméra de façon à filmer son ami, il est un peu trop prêt et n'obtient qu'un gros plan, alors il se penche comme il peut en arrière, coincé par le lit, pour essayer d'agrandir l'angle. « Tu veux pas plutôt faire une déclaration à quelqu'un ? » Cette fois, contrairement à tout à l'heure, c'est le ton du garçon qui laisse penser qu'il rigole, et pourtant, son visage est impassible. « C'est vachement romantique. » dit-il de façon cette fois clairement ironique. Il ne fait aucun doute dans le ton de sa voix sur cette dernière phrase qu'il fait illusion à Samaël. Oui, il n'apprécie pas réellement cet homme, seulement parce qu'il ne rend pas Angel heureux, même si le garçon se doute, tout au fond de lui, que ce n'est que pour l'instant. Est-ce qu'il essaye de dévier la conversation, en utilisant une faiblesse ? Pas du tout.
   
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Fear is death
○ please don't let me down
 
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 390
MessageSujet: Re: Heartbeat (ANGEL)   Lun 9 Mar - 21:10


HEARTBEAT

Tandis que tu continues à laisser échapper des gloussements beaucoup trop longtemps contenus par la barrière de tes lèvres, la réaction de ton invité ne se fait attendre, il se redresse immédiatement sur ses deux jambes « Répète-moi ça si tu l'oses. »  Et bien-évidemment ton rire ne peut que redoubler d'intensité face au ton faussement glacial, puis tu sais très bien qu'agacé ou pas il finira bien par accepter de se prêter au moins un petit peu au jeu, il ne t'a jamais rien refusé et personne ne te refuse jamais rien quand t'y penses. Tu aurais pu finir comme ces gosses de riches habitués à voir le moindre de leurs désirs exaucés, faisant un caprice pour un carat de plus à leurs bagues en diamant, mais toi t'as curieusement réussi à rester au-dessus de tout ça, de l'argent, du luxe, du superficiel. Pour toi ne comptent que les qualités du cœurs, celles que tu retrouves en ton ami forestier. Le dit ami profite de ta réflexion pour subtiliser ''l'arme'' de tes mains, tu prends un air faussement outré « Et qu'est-ce qui te dis que j'ai envie de me caser ? » Tu roules des yeux avant d'afficher ton plus beau sourire à la caméra « Oh, bah ça c'est moi qui le dit. » Tu lui balances ta réponse comme si cette explication était parfaitement justificative à elle-seule puis tu prends volontiers la pose devant l'objectif, ricanant par-ci par-ci par-là face à Hæresis qui se tord dans tous les sens pour obtenir le meilleur angle « Tu veux pas plutôt faire une déclaration à quelqu'un ? » Tu perds aussitôt ton sourire éclatant à l'entente de la question, c'est fou quand même la vitesse à laquelle un être humain peut passer d'une émotion à une autre, diamétralement opposée. Des déclarations, tu lui en as déjà fait des centaines, à Samaël, t'as l'impression qu'il entend mais qu'il n'écoute pas, qu'il voit mais qu'il ne regarde pas puis qu'il t'aime mais qu'il ne le ressent pas. Toujours froid, toujours distant, il te donne l'impression d'être un jouet dont il use selon ses envies avant de le jeter au fond de la boîte, lassé, puis comme tout gamin qui se respecte, il refuse néanmoins qu'on y touche, à son jouet minable. Tu soupires, tu viens probablement de pourrir toute l'ambiance avec l'air morose à présent gravé sur ton visage, t'essayes quand même de lancer tristement un petit sourire à l'attention de ton invité, juste avant de réaliser l'intelligence de son subterfuge. Tu hausses un sourcil et retrouves un semblant de sourire taquin « J'ai effectivement une déclaration à faire... » Tu commences à faire les cents pas dans large pièce, sans lui lancer le moindre regard de peur d'être déconcentré dans ta tirade « Cette déclaration est pour une personne très spéciale pour moi, qui occupe une grande place dans mon cœur, une place plus grande qu'il ne le pense peut-être. J'aimerais lui dire que je l'aime tout simplement, qu'il est rapidement devenu un part importante de ma vie, à tel point que je ne peux l'imaginer sans lui, parce qu'il est toujours là pour moi, pour me dorloter, me faire rire, mais... » Tu t'arrêtes de marcher cette fois-ci avant de poursuivre « Je sais que j'ai parfois l'air naïf pour ne pas dire stupide, mais je n'en ai que l'air. Je vois bien que cette personne n'est pas bien, pas sereine et-et même si tu cherches à le cacher, bah je le vois et je me sens de plus en plus égoïste de profiter de ton affection sans t'aider en retour, t'es toujours là pour moi Hae et je pourrais au moins essayer de savoir ce qui ne va pas parce que je vois bien qu'il y a quelque chose. Tous les câlins du monde n'arriveraient pas à détourner mon attention de cet obscurité dans ton regard et-et... Je veux que tu me parles. » Tu te retournes pour lui faire face à cette dernière phrase, tu n'oses même pas le regarder dans les yeux, par peur ou peut-être par gêne, peu importe, tu en es simplement incapable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 146
MessageSujet: Re: Heartbeat (ANGEL)   Mar 10 Mar - 13:21
don't believe me just watch× ft. ANGEL & HAERESIS
Le garçon a essayé de se montrer froid, mais étant donné la réponse de son ami et son rire, il ne fait aucun doute que ce dernier sait qu'il peut mener la barque autant qu'il le souhaite. « Oh, bah ça, c'est moi qui le dit. » Le garçon sourit, et fait un petit non de la tête désapprobateur. Le jeune homme n'a aucun soucis à s'exposer devant l'appareil, et Haeresis se rend encore plus compte de leur différence. Et alors qu'il utilise son coup-bas pour changer de discussion, voilà le sourire qui s'efface sur le visage d'Angel. Le garçon ne peut s'empêcher de s'en vouloir, bien qu'il savait parfaitement ce que ça allait donner comme résultat. Il n'envie pas le jeune homme, mais seulement son courage. Parce qu'il sait beaucoup de la relation d'Angel et Samaël, et il sait qu'Angel a déjà essayé de déclarer ses sentiments à Samaël. Et Haeresis envie ce courage d'être capable dire ce qui tient à cœur. Parce que lui ne pourra jamais dire ce qui le tracasse, il ne sait même pas ce qui lui fait peur. Il se sent tout simplement incapable, les mots ne veulent pas sortir et restent coincés dans sa gorge. Il les répète assez suffisamment dans son esprit pour savoir exactement chaque chose qu'il se reproche, qui le tue, chaque moments de sa vie qu'il regrette et il pourrait mettre une dizaine de mots sur chaque souffrance qui lui éclatent le cœur. Mais les exprimer à haute voix est une toute autre chose. Le garçon laisse retomber ses bras, ne prenant plus la peine de filmer Angel, il se contente de le regarder d'un air triste. Même lorsqu'il retrouve un sourire taquin, le visage de Haeresis reste empli de regrets. « J'ai effectivement  une déclaration à faire... » Le garçon regarde le jeune homme faire les cents pas dans la pièce, et il y a un sentiment étrange qui monte en lui, comme si il arrivait à prévoir que ce qu'il allait lui dire n'allait pas lui plaire. Il se demande si ce n'est pas de la jalousie mal placée, puisque pendant un moment, il n'arrive pas à imaginer qu'il puisse lui parler d'autre chose que de Samaël, après tout, que pourrait-il d'autre ? Quel autre type de déclaration pourrait-il faire ? « Cette déclaration est pour une personne très spéciale pour moi, qui occupe une grande place dans mon cœur, une place plus grande qu'il ne le pense peut-être. J'aimerais lui dire que je l'aime tout simplement, qu'il est rapidement devenu un part importante de ma vie, à tel point que je ne peux l'imaginer sans lui, parce qu'il est toujours là pour moi, pour me dorloter, me faire rire, mais... » Le garçon le dévisage, à moitié choqué, à moitié craintif. Il laisse tomber la caméra sur le lit, et passe nerveusement sa main dans ses cheveux. Il ne sait plus où se mettre, et il lance des regards frénétiques vers la porte, comme si il voulait s'enfuir. Il y a quelque chose chez lui qui l'empêche de réfléchir, de comprendre ces paroles, et pourtant, il y a une autre part dans son esprit qui elle, sait de quoi il parle, et c'est cette part qui lui ordonne de fuir. « Je sais que j'ai parfois l'air naïf pour ne pas dire stupide, mais je n'en ai pas l'air. Je vois bien que cette personne n'est pas bien, pas sereine et-et même si tu cherches à le cacher, bah je le vois et je me sens de plus en plus égoïste de profiter de ton affection sans t'aider en retour, t'es toujours là pour moi Hae' et je pourrais au moins essayer de savoir ce qui ne va pas parce que je vois bien qu'il y a quelque chose. Tous les câlins du monde n'arriveraient pas à détourner mon attention de cette obscurité dans ton regard et-et... Je veux que tu me parles. » Lorsque Angel commence à l'interpeller directement, et lorsqu'il prononce son surnom, la panique passe dans le regard du garçon. La part qui n'acceptait pas de quoi il parlait s'est avouée vaincue devant cette preuve. Angel n'est pas capable de le regarder dans les yeux, et dans un sens, ça lui brise le cœur, cependant, à ce moment, il est tellement empli de panique qu'il ne sait pas quoi faire. Les mots se bousculent dans sa tête, il a envie de lui hurler dessus que ça ne le regarde pas, et en même temps, il a envie de lui dire que ça le touche, mais il préfère garder le silence le temps de reprendre ses esprits. Quelque chose bloque en lui. Jamais il ne pourrait le lui dire. Jamais. Il commence à arpenter la pièce et va se placer dans le coin le plus loin d'Angel, comme un animal sauvage blessé, et il prend sa tête entre ses mains. « Tu ne parles pas de moi, tout ce que tu viens de dire, ce ne sont pas des paroles qui me sont destinés. » murmure-t-il, essayant de se persuader que tout ce que vient de dire Angel ne le concerne pas, essayant d'oublier ces paroles. Il se redresse et le regarde droit dans les yeux avec sa froideur habituelle, celle qu'il ne montre que rarement à Angel. « Dis-le, dis que tout ce que tu viens de dire ne me concerne pas. Tu parles de Samaël, non ? C'est ça, hein, c'est ce que tu as envie de lui dire ? » Haeresis inspire profondément et se détourne d'Angel. « Dis-le ! » dit-il un peu trop fort sans le regarder. Tout ce qui pourrait lui dire, tout ce qu'il retient au plus profond de lui, tous ces mots se bousculent dans son esprit, et les réciter lui prouve qu'il ne pourra jamais le lui dire. Il sent qu'il va perdre les pédales, et que cela lui arrive devant Angel le fait sombrer encore plus. Il serre les poings. Il s'intime au fond de lui même de se calmer, mais sa respiration ne cesse d'augmenter. Il ne veut pas froisser sa relation avec Angel, et il se sent bloqué comme dans une cage, sans aucune échappatoire. Il se retourne, en essayant de radoucir son visage crispé. « Écoute, Angel, je suis vraiment désolé d'avoir amené Samaël dans la conversation, c'était un coup vraiment bas. Je ne le referai plus. Mais ne parlons plus de ça, ok ? » Tu n'es pas digne de moi. Le ton perçant de la voix dans sa tête manque de l'achever, et les traits de son visage se figent pendant une fraction de seconde. Pourquoi elle lui dit ça ? Pourquoi son frère lui dirait une chose pareille ? Il ne comprend pas. Il se sent vidé, tout d'un coup, et va s'asseoir sur le bord du lit en prenant sa tête entre ses mains. Les paroles d'Angel se mêlent désormais à celles de cette voix, et aux siennes, plus sombres encore.
   
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Fear is death
○ please don't let me down
 
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 390
MessageSujet: Re: Heartbeat (ANGEL)   Mar 17 Mar - 5:06


HEARTBEAT

Ton regard reste fixé sur le plancher en bois. A l'instant présent, arpenter les fines lignes de celui-ci du regard te paraît être une activité des plus intéressantes, à vrai dire, tout sauf un affrontement entre vos regards te semble particulièrement intéressant, mais malheureusement sa réaction ne tarde pas à faire de nouveau dériver ton regard vers lui : il se lève et s'éloigne le plus possible de toi, plus étrange encore, il prend son visage entre ses mains. Tu restes silencieux, interdit, tu te demandes pourquoi il réagit d'une manière aussi... improbable. « Tu ne parles pas de moi, tout ce que tu viens de dire, ce ne sont pas des paroles qui me sont destinés. » Le murmure te glace le sang, s'il ne te faisait pas face en ce moment même tu jurerais avoir entendu s'élever une voix venue d'outre-tombe, mais c'est sans aucun doute le regard qu'il t'adresse ensuite qui te marque plus car jamais tu n'aurais pensé y voir une telle froideur un jour, le regard t'effraie, il te fait reculer jusqu'à l'entrée de ta chambre sans même que tu n'en prennes conscience. « Dis-le, dis que tout ce que tu viens de dire ne me concerne pas. Tu parles de Samaël, non ? C'est ça, hein, c'est ce que tu as envie de lui dire ? » Tes yeux s'écarquillent, comment peut-il penser une chose pareille ? Pourquoi voudrais-tu dire ne serait-ce qu'un mot de l'ensemble de ces paroles à Samaël ? Tu ne comprends pas, tu ne comprends vraiment pas comment il peut en venir à ce genre de conclusions, tu ne comprends pas sa réaction en elle-même, peut-être ta déclaration l'a t-elle mis mal à l'aise ? Non, il réagit plutôt comme une personne qui se pense incapable de mériter de telles paroles, mais pourquoi ? Pourquoi n'accepte t-il pas tout simplement l'importance que tu lui accorde ? « Dis-le ! » Le haussement de ton te cause un sursaut, tu commences sérieusement à paniquer en plus de t'en vouloir, car de toute évidence c'est de ta faute. Il aura fallu que tu cherches à creuser maintenant, après tant d 'indifférence à ses tracas, tout cela pour pouvoir te regarder dans le miroir, t'es pathétique Angel, tellement pathétique. « Je suis désolé, je-je... » Il serre les poings, tu déglutis, tu te prépares psychologiquement à la plus violente des réaction de sa part. Tu connais la technique, tu le laisseras simplement se défouler sur toi s'il en a envie, si ça peut lui permettre d'aller mieux, d'évacuer car, après-tout, tu as l'habitude. « Écoute, Angel, je suis vraiment désolé d'avoir amené Samaël dans la conversation, c'était un coup vraiment bas. Je ne le referai plus. Mais ne parlons plus de ça, ok ? » Le ton se veut rassurant, mais tu n'es définitivement pas dupe, il est loin de s'être calmé, tu as réveillé quelque chose en lui, sans le vouloir. Tu te rapproches donc précautionneusement, jusqu'à lui faire face et ton regard se voile alors que tu lui suggères. « Tu sais... tu peux me frapper si tu veux. » Oh oui il peut, cela ne serait pas la première fois et encore moins la dernière. Depuis l'enfance tu as assimilé ce sens du sacrifice, par amour. « Si-si ça peut te faire aller mieux, si ça peut effacer ce que tu ne voulais pas entendre, vas-y, n'hésite pas. » Et tu serres, tu forces tes paupières à rester closes, prêt à recevoir, prêt à l'aider de la seule manière que l'on t'a apprise. Si ça a aidé ta mère, ça pourra peut-être l'aider lui aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 146
MessageSujet: Re: Heartbeat (ANGEL)   Mar 17 Mar - 14:32
Hæresis Saülh a écrit:
don't believe me just watch× ft. ANGEL & HAERESIS
Il ne regrette pas ses paroles, pas réellement, il est trop perturbé pour s'en rendre compte. Si il essaye de se persuader que tout ce que a dit Angel concerne Samaël, c'est parce qu'il est trop blessé par ses propres actions passées pour voir les choses en face. Même quand il voit Angel avoir un mouvement de recul, il n'arrive pas à regretter ses paroles, ni ses gestes ni son regard. Cela ne peut plus le briser tellement il l'est déjà maintenant. Il voit clairement la panique dans les yeux d'Angel, et il peut facilement imaginer la froideur et la colère sur les traits de son propre visage. Il n'a jamais été particulièrement doué pour s'exprimer, encore moins par des gestes ou des expressions, seulement, la froideur, la colère et la haine, sont des ressentis qu'il sait parfois extérioriser parfaitement. Que dirait Angel si il savait pour sa famille de paria, pour son père meurtrier en prison, sa mère qui les avait abandonnés, et son crime d'avoir tué son frère. Si il savait pour ses années de jeunesse passées à aller se bagarrer à droite et à gauche, cherchant désespérément à préserver son honneur, l'honneur de son frère et tout simplement leurs deux vies. Si il savait que maintenant il arpente les bars simplement en quête d'oubli, tout comme chaque ivrogne qu'il méprise lui-même. Tout comme son père qu'il méprisait à un degré si fort qu'il priait pour sa mort chaque soir. Il n'est plus qu'un déchet, et il espérait, et il espère toujours, qu'Angel ne s'en rendra jamais compte.
« Je suis désolé, je-je... » Contenir la colère et la laisser aller est une pratique que le garçon manie à la perfection. Il est autant capable de se laisser exploser que de se contenir. Il s'est longtemps contenu en étant jeune, se laissant aller peu de fois, et rarement il en sortait victorieux. Maintenant, c''est différent, il laisse plutôt rapidement la colère contaminer ses veines, chaque cellules de son corps, et il la laisse exploser. A cet instant, il se contient. Et ça lui rappelle un temps qui lui paraît bien loin. « Écoute, Angel, je suis vraiment désolé d'avoir amené Samaël dans la conversation, c'était un coup vraiment bas. Je ne le referai plus. Mais ne parlons plus de ça, ok ? » Il se calme comme il peut, faignant un ton plus calme. Il ne s'inquiète même pas de savoir si Angel s'en rend compte ou pas. Et il finit là, assis sur le lit, la tête entre ses mains. Le garçon sent Angel bouger, il ressent chaque chose dans la pièce, le vide le pèse, et les mouvements d'Angel se rapprochant font battre son cœur plus vite. « Tu sais... Tu peux me frapper si tu veux. » Le garçon avait fermé les yeux, mais il ne peut s'empêcher de les ouvrir, sur la surprise. « Si-si ça peut te faire aller mieux, si ça peut effacer ce que tu ne voulais pas entendre, vas-y, n'hésite pas. » Il se redresse et regarde, horrifié, Angel fermer ses yeux. Oui, la violence a toujours été sa facilité face au reste du monde, son moyen de défense, ce qui lui permettait de s'échapper de tout ce qui le tuait de l'intérieur. Mais là, c'est autre chose. Inconsciemment, il s'imagine en train de frapper Angel, tout comme il lui arrive de frapper le premier venu dans un bar simplement pour se défouler, et cela lui donne envie de vomir. Un mal être grandit dans son estomac, et il arrive même à se sentir pâlir. Il n'arrive pas à parler, et reste silencieux pendant un long moment. La crainte de perdre Angel, qu'il sache ce qu'il a fait, même si il est toujours incapable de le lui dire, tout cela est encore présent en lui. Mais à cet instant, il lutte contre lui-même pour laisser cette partie de lui au fond de lui, juste le temps de le rassurer. Il tend la main, timidement, presque précautionneusement, comme si il avait peur de lui faire mal, et il passe doucement ses doigts sur sa joue. « Jamais je ne te frapperai. » murmure-t-il en cachant l'horreur de ne serait-ce qu'imaginer ce genre de scène derrière un calme qu'il a bien du mal à garder. Il a envie de le rassurer, parce qu'enfin, il se rend compte d'à quel point il a été cruel. Bien sûr, il compte laisser la déclaration d'Angel derrière et l'enfouir si profondément dans sa mémoire qu'il l'oubliera. Tout est de sa faute, si il l'oublie, il pourra sûrement redevenir comme avant. Il prend une profonde inspiration. « Te frapper ne me fera jamais aller mieux... Je n'y survivrai probablement pas. » Ses doigts se promènent toujours timidement le long de la mâchoire du jeune homme. Il se sent un peu idiot, et il ne sait pas quoi faire de ses doigts sur la peau d'Angel, mais il ne veut pas rompre le lien. Il se sent calmé. « Je n'irai mieux qu'une fois que tout sera fini. » Et il entend par là, une fois qu'il sera mort. Il ne sait pas si Angel comprendra, mais il espère que ça lui donne une assez bonne idée de la situation pour qu'il n'ait pas envie d'en savoir plus. « Dis moi pourquoi tu penses que te frapper... M'aurait... M'aurait aider ? » dit-il, laissant un peu d'horreur dans sa voix. Il sait que la violence est un moyen de se soulager, après tout, il est plutôt pratiquant de ce genre de comportement, mais il veut savoir pourquoi Angel sait ce genre de chose, pourquoi est-il prêt à se laisser frapper. Pendant une fraction de seconde, le garçon s'inquiète de si Angel aurait utilisé ce genre de comportement avec Samaël, et il se prépare donc à savoir tout le fin mot de l'histoire. Le contact avec le jeune homme continue de l’apaiser, et lui avoir montrer qu'il ne lui ferait jamais de mal a fait disparaître les images horrifiques de son esprit. Son cœur tambourine dans sa poitrine, et résonne même dans oreille sourde, lourdement, pesant. Ses doigts tremblent un peu, tout comme le reste de son corps qui est toujours marqué par son comportement qu'il avait plus tôt, comme si il était toujours prêt à fuir. Comme un animal sauvage à peine apprivoisé.
   
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Fear is death
○ please don't let me down
 
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administrateur
♦ ♦ ♦ ♦
messages : 390
MessageSujet: Re: Heartbeat (ANGEL)   Mer 8 Avr - 0:11


HEARTBEAT

« Jamais je ne te frapperai. » Tu avais prédit sa réaction avec exactitude, de son refus à sa main sur ta joue. Tu soupires avant de baisser les yeux, il refuse même de te laisser l'aider de cette manière, tu ne sais plus quoi faire, tu ressens ce besoin viscéral de lui venir en aide, d'effacer cette détresse dans son regard, mais tout cela t'est impossible sans son consentement. Tu t'es senti blessé et affligé par son refus de partager ses tracas avec toi, ça, tu n'y attendais pas, tu as à présent l'impression de compter moins pour lui que tu ne le croyais auparavant. « Te frapper ne me fera jamais aller mieux... Je n'y survivrai probablement pas. » Tu te contentes donc acquiescer silencieusement, d'un simple hochement de tête sans même faire tout d'abord attention à la fin de sa phrase, t'as encore l'esprit trop encombré par ce rejet auquel tu as l'impression d'être confronté. « Je n'irai mieux qu'une fois que tout sera fini. » Cette fois-ci tu tiques immédiatement et redresse ton regard, les sourcils froncés. « Tout ? C'est à dire ? » La réponse, tu as bien peur de la connaître, tu te refuses simplement de ne serait-ce qu'y penser, car comment alors pourrait-il dire une chose pareille ? Il enchaîne « Dis moi pourquoi tu penses que te frapper... M'aurait... M'aurait aider ? » Tu déglutis, mais tu te reprends aussitôt, hors de question que tu le laisses s'en tirer en changeant de sujet de cette manière, tu te décides même à reprendre malignement ses propres mots. « Écoute, Hae, je suis vraiment désolé d'avoir amené ça dans la conversation. Je ne le referai plus. Mais ne parlons plus de ça, ok ? » Et tu t'éloignes un peu de lui après ta déclaration, tu passes une main dans tes cheveux en te demandant tout de même s'il n'est pas en train de s'imaginer que Samaël s'amuse à te cogner dessus, ce serait ridicule, mais tu préférerais encore lui laisser croire ça, plutôt que de lui dénoncer ta mère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

♦ ♦ ♦ ♦
MessageSujet: Re: Heartbeat (ANGEL)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Heartbeat (ANGEL)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» Angel découvre la bibliothèque
» Natacha Angel (Ministère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUSE DIS-MOI ::  :: quartier gállos :: hôtel hestia ****-